Accueil » Nos articles » Maison et jardin » L’évolution de l’horloge coucou

L’évolution de l’horloge coucou

L’évolution de l’horloge coucou

Beaucoup d’entre nous se souviennent de l’horloge murale qui annonçait chaque nouvelle heure avec le son du « coucou ». Surtout dans l’enfance, de nombreux enfants regardent et se demandent pourquoi l’oiseau ne s’envole pas toutes les heures et continue à assurer son service même la nuit. Mais peu de gens savent d’où vient cette fonction dans cet élément intérieur utile.

Remontons ensemble le temps afin de découvrir l’histoire et les origines de ce formidable objet décoratif qui a su traverser les époques. Plus d’informations ici.

Les origines de l’horloge coucou

L’histoire nous emmène il y a plusieurs siècles, en 1629, lorsque l’aristocrate d’Augsbourg Philip Heinhofer présenta une boîte mécanique au prince de Saxe Auguste, dans laquelle les personnages se mirent automatiquement à bouger lorsque le temps arriva à la fin de l’heure.

Néanmoins, le berceau de cette horloge si particulière est localisé dans le sud-ouest de l’Allemagne – une ville située dans les gorges de la Forêt-Noire. Le célèbre inventeur et horloger Ketterer a tenté de créer un mécanisme qui signalerait l’heure exacte avec la voix d’un coq. Mais le design qui imite ce son s’est avéré être très grand et encombrant et l’inventeur a abandonné cette idée. Mais ses collègues ont suggéré la bonne décision : « mettre » la voix du coucou à l’intérieur du mécanisme, ce qui a étonnamment pris moins de place.

Initialement, cette conception n’avait qu’une seule flèche, et le rôle d’un pendule était joué par un bloc spécial se balançant à une certaine amplitude, le rôle d’un poids était joué par une pierre tournée suspendue. Comme nous le comprenons, cet appareil n’était pas parfait et la précision n’était pas au plus haut niveau. Mais un travail minutieux a porté ses fruits, et en 1690, l’horloge coucou a acquis un mécanisme en métal et une trotteuse. Cela a considérablement affecté la précision et a permis à la production de masse de commencer en 1750.

L’horloge coucou devient moderne

Mais l’histoire ne s’arrête pas là, après 2 siècles, l’ancien mécanisme fonctionnant bien a été placé dans une nouvelle coquille. Maintenant que le coucou a sa propre « maison », les sculpteurs sur bois ont essayé de rapprocher le corps le plus possible de l’habitat de la chanteuse forestière. Un coin miniature et agréable à l’œil était ainsi créé.

Révolutionnaire, pour l’époque cette horloge a su casser les codes et s’affirmer comme un objet décoratif de choix. Appréciée à travers les époques, son style devrait perdurer encore de nombreuses années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page