Alors l’été, l’eau peut facilement monter à 30 degrés ou plus

Alors l’été, l’eau peut facilement monter à 30 degrés ou plus

Comment refroidir son eau en été?

Que vous soyez en aquaponie, en hydroponie ou en aquariophilie, que vous preniez soin de vos plantes, de vos poissons ou des deux, lorsqu’il fait trop chaud, il va falloir trouver des solutions.

Dans cet article, nous allons voir ensemble les conséquences de cette chaleur et allons essayer d’éviter que l’eau monte en température. Nous allons également déterminer toutes les solutions possibles pour refroidir votre système et, nous terminerons par quelques trucs et astuces.

Et cela aura forcément des conséquences sur vos poissons et sur vos plantes.

Ce qu’il faut savoir en premier, c’est que cette eau trop chaude est un vrai problème parce qu’à cause de l’inertie thermique, il est difficile de modifier la température de l’eau. Cela va prendre du temps, que ce soit pour la chauffer ou pour la refroidir. Naturellement, ça prend du temps. Nous allons nous apercevoir que les poissons sont en souffrance, voire en danger de mort. Cela dépendra bien sûr de l’espèce que vous avez dans vos aquariums ou vos bacs d’aquaponie mais forcément, pour chacune des espèces, il y aura des températures minimales et des températures maximales que leur métabolisme va pouvoir supporter. Donc, aller au-delà de ce qu’ils peuvent encaisser va forcément les mettre en danger en hydroponie et en aquaponie.

Il faut aussi comprendre qu’il n’y a pas que les poissons qui vont souffrir mais les plantes également. Il est en effet très compliqué pour les plantes de supporter la chaleur extérieure via les feuilles. Mais c’est encore plus compliqué de lutter contre la chaleur au niveau des racines.

Ainsi, que ce soit vos poissons ou vos plantes, ils vont être en manque d’oxygène. Non pas parce qu’il n’est pas présent, mais parce qu’ils vont avoir beaucoup de difficulté à l’absorber. Et évidemment, qui dit chaleur dit pathogènes. Nous savons très bien que les microbes, les bactéries, les parasites en milieu humide et chaud vont se développer plus rapidement que d’habitude. Une eau trop chaude peut donc avoir de lourdes conséquences sur tous vos systèmes.

La première chose à faire, c’est d’anticiper. Il faut à tout prix éviter que l’eau ne chauffe.

Nous allons voir comment faire pour minimiser la montée en température de votre eau. Le premier réflexe que vous devez avoir, c’est de diminuer ou de supprimer l’exposition de l’eau aux rayons du soleil via le rayonnement. Il va y avoir de l’énergie transmise entre les rayons et la température de l’eau va monter.

Concrètement, cela veut dire que vous devez changer la place de votre aquarium si possible, bâcher la serre si vous êtes en extérieur en occultant à 40 %, 50 % si vous êtes en aquaponie. Faites également attention à vos billes d’argile car elles vont recevoir le rayonnement et ainsi accumuler la chaleur.

Le deuxième réflexe est de diminuer la température de la pièce dans laquelle est votre eau.

Il va forcément y avoir des échanges thermiques entre l’air et l’eau. Donc, plus vous serez dans une pièce chaude, plus la température de l’eau va monter. Nous allons donc essayer de fermer les volets le jour et plutôt aérer la nuit en mettant une climatisation etc… Une dernière astuce pour les propriétaires de serres c’est de créer un mur de froid, une espèce de structure métallique avec une pompe. Ensuite, vous remontez de l’eau et vous la faites ruisseler sur ce métal. Le tout refroidi par un ventilateur qui est positionné derrière et qui va donc ventiler toute la structure. Cela va évidemment augmenter un petit peu l’humidité.

Autre chose aussi dont on ne fait pas forcément attention, c’est le fait qu’il faut bien vérifier tous les éléments qui pourraient chauffer votre eau. C’est par exemple le chauffage que vous avez mis l’hiver.

En hydroponie, il est peut être plus intéressant de mettre les lampes de croissance la nuit plutôt que le jour.

Que faire si vous n’avez pas su anticiper et que votre eau est montée en température?

Vous n’avez pas beaucoup de choix, il va falloir refroidir votre eau sous peine de perdre vos poissons et/ou vos plantes. La première solution qui est un peu lourde mais infaillible, c’est d’acheter un groupe froid. Un groupe froid est un matériel où l’eau arrive via une pompe, passe dans cette espèce de petit réfrigérateur et ressort plus fraîche. Vous n’avez qu’à régler le thermostat et le tour est joué.

Une deuxième solution consiste à ventiler la surface de l’eau.

Pour se faire, vous positionnez votre ventilateur à la surface de l’eau et il va ensuite y avoir un échange d’énergie et un échange thermique qui va se produire par évaporation. Cela marche plutôt bien. Ce n’est pas très coûteux, en revanche, cela va vous générer une évaporation de l’ordre de 4 à 5 % du volume d’eau de votre aquarium ou de votre bac d’aquaponie par jour. Cela veut dire que si j’ai un aquarium de 100 litres, je vais perdre cinq litres tous les jours. Cela marche bien, mais il faudra rajouter de l’eau assez souvent.

Enfin, il y a une dernière astuce qui paraît assez naturelle mais dont il faut se méfier, c’est de positionner des bouteilles d’eau congelées dans son aquarium ou dans son bac d’aquaponie. Attention toutefois à ne pas le mettre directement en contact avec les poissons. Les poissons qui vont être attirés par la bouteille vont s’approcher et cela pourrait leur faire un choc thermique. Donc ce que nous pouvons faire, c’est positionner cette bouteille dans un élément externe. Par exemple, en aquaponie, vous aurez un puisard ou avec votre aquarium, vous aurez un filtre externe.

Autres trucs et astuces à connaître.

  1. Si vous avez un aquarium qui a un couvercle, vous pouvez remplacer le couvercle de l’aquarium par un filet. Cela améliorera les échanges thermiques, le refroidissement, notamment la nuit et le filet empêchera aux poissons sauteurs d’aller se suicider.
  2. Il va falloir oxygéner son eau beaucoup plus que d’habitude. Vous pourrez rajouter un brûleur ou alors avoir un effet Venturi.
  3. Bon à savoir en hydroponique, si votre température d’eau est trop haute et que vos plantes commencent à souffrir, vous allez diminuer de 20 % les nutriments par rapport à d’habitude pour limiter le stress de la plante.
  4. Mettre les lampes la nuit, notamment les lampes de croissance qui, en hydroponique ou en aquaponie, consomment beaucoup et, selon la technologie, dégagent plus ou moins de chaleur
  5. Il faut rajouter un petit peu de silice et aussi des bactéries particulières qui préservent le développement des pathogènes

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur Facebook
Partagez-le sur Twitter
Partagez-le sur Linkdin
Partagez-le sur Pinterest

Laissez-nous un commentaire

Retour haut de page